Cabinet Bassamat et associée - Fassi-Fihri, Asmaa Laraqui

Recevoir la Newsletter


Actualité

Le président de la Chambre des représentants appelle à revoir la politique de voisinage et immuniser les accords entre le Royaume et l’UE

Auteur : Le matin

Parution : 13.04.2017

la Chambre des représentants a fait le point sur le bilan à mi-parcours du programme de jumelage institutionnel avec l’Assemblée nationale française, assistée de la Chambre des communes britannique.

 

Les relations Maroc-UE font face à des obstacles montés de toutes pièces par des parties qui tentent de les perturber, affirme le président de la Chambre des représentants. D’où la nécessité, selon lui, de les immuniser en les entourant des garanties politiques nécessaires.

À la veille de la tenue de la 8e réunion annuelle de la commission mixte Maroc-UE, prévue les 18 et 19 avril à Rabat, le président de la Chambre des représentants a appelé à la révision de la politique européenne de voisinage mise en place en 2006. Pour Habib El Malki, la politique de voisinage est aujourd’hui dépassée, compte tenu des nouveaux enjeux géopolitiques qui ont fait leur apparition sur la scène internationale et qui sont notamment liés à l’immigration et à l’accentuation de la menace terrorise, ainsi qu’aux mutations que connaissent les deux rives de la Méditerranée.

Le président de la Chambre des représentants a également plaidé en faveur de l’institutionnalisation d’un dialogue tripartite «européen-africain-arabe». Selon lui, ce dialogue s’impose avec force de nos jours. Dans ce schéma, les Parlements auront un grand rôle à jouer à côté des États et des gouvernements, a estimé M. El Malki, qui s’exprimait à l’ouverture du séminaire de présentation du bilan à mi-parcours du programme du jumelage institutionnel avec l’Assemblée nationale française, assistée de la Chambre des communes britannique.

Par ailleurs, tout en soulignant l’importance du partenariat Maroc-UE, M. El Malki a affirmé que «les relations entre les deux parties font face à des obstacles montés de toutes pièces par des parties qui tentent de les perturber». D’où la nécessité, selon le haut responsable marocain, d’une «gestion sage, patiente, basée sur une vision stratégique et une considération mutuelle» du partenariat Maroc-UE qui ne doit pas «rester otage de certaines humeurs qui négligent sciemment le rôle de notre pays dans la consolidation de la stabilité régionale et internationale».

Dans le même ordre d’idées, le président de la Chambre des représentants a ajouté que pour éviter de tels écueils aux relations entre le Maroc et l’UE, «il faudrait immuniser les accords et traités liant les deux parties en les entourant des garanties politiques nécessaires et en assurer la sécurité juridique». L’allusion M. El Malki à la crise consécutive à la décision de la Cour de justice de l’Union européenne (10 décembre 2015) portant sur l’accord agricole signé en 2012 était à peine voilée. Pour rappel, cette décision a provoqué une réaction ferme de la part Royaume qui avait dénoncé son «caractère hautement politique, ses arguments infondés, sa logique biaisée et ses conclusions contraires au droit international et en désaccord avec les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU».

Le Maroc avait affirmé qu’«il ne saurait accepter d’être traité en simple objet d’une procédure judiciaire, ni réduit à être balloté entre les différents services et institutions de l’Union européenne. La poursuite d’une telle attitude risque de compromettre durablement la confiance mutuelle et la pérennité du partenariat». C’est certainement ce qui a fait dire à M. El Malki que «les accords et les conventions ne doivent pas être régis par les humeurs et les états d’âme ou soumis au chantage des lobbies». À quelques jours de la huitième réunion annuelle de la commission mixte Maroc-UE, le message est on ne peut plus clair.

 

Abdelwahed Rmiche

lematin.ma/journal/2017/le-president-de-la-chambre-des-representants-appelle-a-revoir-la-politique-europeenne-de-voisinage-et-immuniser-les-accords-entre-le-royaume-et-l-rsquo-ue/270476.html